Premier jour d’état d’alerte en Espagne et des mesures différentes selon les régions

Back to Blog

Premier jour d’état d’alerte en Espagne et des mesures différentes selon les régions

Après l’annonce hier après midi par le chef du gouvernement  Pedro Sanchez de placer tout le pays en état d’alerte (estado de alarma), l’Espagne se réveille dans un calme et une torpeur inhabituel. Les rues sont vides, la plupart des commerces et bars sont fermés et selon les régions, les activités économiques et sociales sont totalement inexistantes, ou nettement réduites. La plupart des services publics seront par ailleurs fermés.
Car l’Espagne, c’est avant tout 17 communautés de Régions autonomes plus le gouvernement central et donc autant de décisions et mesures selon le nombre de personnes infectées et selon les autorités sanitaires de chaque autonomie. En Espagne il n’y a d’ailleurs même pas un numéro d’urgence nationale et pour le moment, si les mesures concernant la fermeture des écoles et universités sont appliquées sur l’ensemble du territoire, les bars et restaurants sont ouverts dans la plupart des régions sauf dans celle de Madrid et Valence. Plus grave, les habitants de Madrid (la région la plus touchée) invités à rester enfermés chez eux, se sont précipités vers les plages de la Méditerranée où beaucoup ont une résidence secondaire, pour passer cette quarantaine à l’air libre, avec le risque d’exporter le virus dans des endroits pourtant encore non contaminés. Les habitants de ces zones touristiques se plaignent de ce faux confinement qui les rend à leur tour vulnérable à la contagion.De ce fait, les plages de Cullera, Sagunto et Gandia ont été fermées et d’autres sont en cours de fermeture.

Dans la région de Valencia, après l’annonce mardi soir de la suspension des fameuses grandes fêtes des Fallas, le président de la région Ximo Puig a pris la décision hier de fermer tous les restaurants, bars, salles de spectacles, gymnases et autres lieux de loisirs pour une durée de 15 jours: les commerces d’alimentation, les bureaux de tabac, pharmacies et stations d’essence restent ouverts.

Dans la région de Valencia, à ce jour 94 personnes ont été diagnostiquées positive et 3 sont décédées. C’est beaucoup moins qu’à Madrid ou le nombre a explosé ces dernières 48h avec 2.659 positifs et 86 morts. Les autres régions les plus touchées sont le Pays Basque avec 417 cas et 14 décès, la Catalogne 509 cas et 6 morts, la Rioja 243 cas et 2 morts.À ce jour, pour l’ensemble de l’Espagne, on recense 4 231 personnes atteintes du virus et 132 victimes. L’Espagne est le deuxième pays le plus touché par la pandémie, derrière l’Italie qui atteint presque les 1 300 morts.

Des mesures fiscales et sociales ont été annoncées pour rassurer les professionnels du secteur touristique mais les dommages économiques et financier pour l’ensemble du pays risque d’avoir des conséquences et un effet boule de neige difficile à évaluer.

Aujourd’hui, samedi, un Conseil des ministres extraordinaire se réunira pour approuver les mesures exceptionnelles prises dans le cadre de cet état d’urgence.

Share this post

Back to Blog