Démantèlement d’une bande organisée, spécialisée en arnaque de location immobilière

Back to Blog

Démantèlement d’une bande organisée, spécialisée en arnaque de location immobilière

Trois personnes viennent d’être arrêtées à Valencia et Gandia dans le cadre d’une affaire de falsification de documents, blanchiment d’argent et fraude. Il s’agit d’une bande organisée qui aurait ouvert 125 comptes bancaires, sous 20 fausses identités et engrangée plus de 3 000 000 d’euros, faisant environ 1 500 victimes. 
L’ enquête a commencé en mai, lorsque les agents de la police ont été informés d’irrégularités décelées sur plusieurs comptes bancaires appartenant à une même personne. 
La police a découvert que la personne qui avait ouvert ces comptes utilisait une fausse identité et avait reçu de nombreux virements frauduleux, tant au niveau national qu’international, apparemment pour des locations d’appartements. 
Le modus operandi de ces actes criminels est classique : une fois les personnes intéressées par un bien, elles reçoivent par wattsap, de la part des faux propriétaires, des liens sensés être de vraies pages web. Après avoir échangé et une fois convaincu(e), le client fait un virement pour réserver la location de vacances ou payer une caution s’il s’agit d’une location à long terme.… Une fois le virement effectué, plus de contact, plus de nouvelles de l’argent ni de la réservation. 
Il est plus ou moins facile de détecter ce genre d’escroquerie, car en général, il s’agit presque toujours de prix extrêmement bas ; les pseudo-propriétaires disent toujours qu’ils vivent et travaillent à l’étranger et ne peuvent faire visiter le bien ni se déplacer. 
Pour récupérer l’argent de ces arnaqué, les malfaiteurs utilisent ce qu’on appelle des “muleros” qui, après avoir reçu les virements, retirent ensuite les montants ou les transfèrent directement à d’autres comptes bancaires pour faire des retraits en distributeurs. Ces personnes, sont rémunérées pour ouvrir des comptes bancaires à l’aide de faux documents d’identités afin de récupérer l’argent reçu des victimes. 
Au domicile des personnes arrêtées, les policiers ont trouvé 78 téléphones, plus de 10 000 euros et de nombreux faux papiers. L’enquête continue et pourrait permettre l’arrestation de plusieurs autres complices.

Share this post

Back to Blog