Warning: getimagesize(): Filename cannot be empty in /homepages/39/d667067420/htdocs/clickandbuilds/ValenciaExpatServices/wp-content/plugins/wp-open-graph/output.class.php on line 306

Britanniques et Russes investissent de plus en plus dans la province de Valencia

Back to Blog

Britanniques et Russes investissent de plus en plus dans la province de Valencia

Qu’il s’agisse d’une résidence principale ou secondaire ou d’un investissement, les achats immobiliers par des ressortissants étrangers concernent maintenant plus d’ 1 bien sûr 5, précisément 22,77% de l’ensemble des achats ; cette proportion était de seulement 2,13% il y a 10 ans !

On sait donc depuis quelques années que les étrangers sont de plus en plus nombreux a jeter leur dévolu sur un appartement ou une maison à valencia ou dans les alentours…Le plus intéressant et surprenant des dernières statistiques publiées par l’Ordre des Notaires, est de constater que le Brexit ne freine nullement les ardeurs des ressortissants anglais puisque le nombre d’achats de bien immobilier par des ressortissants Anglais a augmenter de 20,39 % l’an passé : ils s’installent d’abord à Valence, suivie d’ Oliva, Gandia et Llíria.

Russes : +43%

L’une des données les plus frappantes du rapport est l’augmentation de 44,3 % de la demande russe, dans la province de Valencia : les Russes s’intéressent particulièrement à la ville de Valence et au total l’an dernier, ils ont acquis 188 biens dans la capitale du Turia, et ont été la troisième nationalité à avoir réalisé le plus de transactions après les Italiens (311 achats) et les français (276). Les Néerlandais aussiaiment Valencia et sa région : ils ont acheté 181 maisons dans la province (78 dans la capitale) et l’on sait que plusieurs grandes entreprises hollandaises ont choisit d’y transférer une partie de leurs travailleurs dans les prochains mois.Concernant le premier trimestre de 2019, 7 506 logements ont été vendus dans la province de Valence dont 1 559 acquis par des étrangers. La croissance de la demande étrangère est continue depuis dix ans ce qui induit une hausse (continu également) des prix, qui malgré tout, restent accessibles à cette clientèle plutôt aisée qui recherche, et trouve, il faut bien le dire, une certaine qualité de vie ainsi qu’une vie de qualité.


Article publié sur Le Courrier d’Espagne

Share this post

Back to Blog