4 000 distributeurs en moins et une chute du nombre d’agences : les banques espagnoles en pleine restructuration

Back to Blog

4 000 distributeurs en moins et une chute du nombre d’agences : les banques espagnoles en pleine restructuration

Selon les dernières statistiques de la Banque d’Espagne, les Espagnols disposent de 46 530 distributeurs de billets répartis dans tout le pays, soit 3 971 de moins que fin 2019, juste avant le début de la crise sanitaire.

L’inexorable fermeture d’agences bancaires se poursuit en Espagne et particulièrement dans la région de Valence : en 2022, une centaine d’agences ont fermé définitivement pour atteindre aujourd’hui 1 706 agences, ce qui représente un record presque historique.

Les données de la Banque d’Espagne révèlent que la région de Valencia (les provinces de Castellón, Valencia et Alicante) a débuté l’année avec seulement 1 800 succursales. La baisse la plus importante s’étant produit au cours du deuxième trimestre, période confirmée par les chiffres les plus récents. La province de Valencia compte actuellement 879 agences, celle de Castellón 221 et celle d’Alicante 606. Cette dernière est celle où le déclin a été le plus significatif et également l’une des plus touchées au niveau national. Depuis 2008, et la dévastatrice crise financière, le nombre d’agences bancaires n’a cessé de diminuer : une baisse constante qui s’est accélérée en raison de la pandémie : depuis mars 2020, on compte 600 agences bancaires en moins. Au cours de cette période, l’enseigne Bankia, héritière de l’ancienne Bancaja, disparaissait pour rejoindre Caixabank, laquelle a également absorbé Banco de Valencia.

En Espagne, les banques ont fermé près de 4 000 guichets automatiques depuis l’apparition de la pandémie.

Ainsi, la région de Valencia a été le cadre principal de cette opération de concentration des banques qui a également conduit à l’acquisition de la CAM par Sabadell. Cette situation a contribué à en faire l’une des régions autonomes où la fermeture des agences bancaires a été la plus notable.

Ces fermetures ont lieu dans les zones rurales qui souffrent de plus en plus de l’exclusion financière, mais aussi dans les villes, où les citoyens doivent parcourir de plus longues distances pour atteindre le guichet automatique de leur banque. La baisse enregistrée en 2022 coïncide avec la fin du plan social de Caixabank, qui, dans la région de Valencia, a donné lieu à près de 800 départs en pré-retraite qui se sont achevés en juin. Dans une moindre mesure, d’autres géants tels que Santander ont également suivi des processus similaires au cours des derniers mois.

Les banques dans leur ensemble affirment que ces mesures répondent à un changement de préférences des consommateurs et surtout à la digitalisation progressive des services bancaires et des populations. Elles soulignent que, malgré la fermeture de succursales dans les communes rurales, ils favorisent le maintien du service par le biais d’agences ambulantes installées dans des bus. Au cours des deux dernières décennies, 58 % des agences ont fermé, et la Catalogne est en tête avec 68,7 %. Ce phénomène touche de nombreux pays européens, bien qu’il revête un impact particulier en Espagne.

Retrouvez l’article ici

Share this post

Back to Blog