Pourquoi Valencia?

Les frenchies en pincent pour Valencia ! C’est normal !

Vous êtes nombreux à vouloir venir vivre sous le soleil de l’ Espagne et beaucoup (comme moi !) choisissent Valencia !
Mieux que Madrid et Barcelone ? Oui sans aucune hésitation! Beaucoup mieux, vraiment !
Madrid est une très belle ville mais elle a les inconvénients d’une capitale: chère, polluée, embouteillée, il y fait trop froid l’hiver et trop chaud l’été! En plus la mer est loin !

Barcelone, la capitale de la Catalogne est une merveille… mais à visiter surtout! Y vivre n’est pas si agréable car trop touristique, polluée et embouteillée… Autre inconvénient de taille: les langues, puisqu’il faut en plus de l’ Espagnol apprendre le Catalan !

Reste donc:

Valencia !

The place to be !

Le meilleur compromis !

Ni trop grande ni trop petite… Moderne, belle, bien desservie (trains, autoroutes, avions), Valencia s’impose dans le top 5 des villes Européennes plébiscitées parce que faciles et très agréables à vivre… Ici la vie y est moins chère (30% environ par rapport à Madrid), la météo est clémente, les innombrables et superbes plages de la Méditerrannée n’attendent que vous et enfin les Valenciens commencent à vraiment apprécier les expats! A tout cela, il faut ajouter une autre caractéristique: une securité optimale! En effet, les taux de criminalité et de délinquance sont particulièrement bas ici!

Valencia: Située sur la côte est espagnole, en bordure de la Méditerrannée, Valencia est, après Madrid et Barcelone, la troisième ville d’Espagne. Fondée en 138 av. J.-C. par le consul romain Decimus Junius Brutus Callaicus sous le nom de Valentia Edetanorum, Valence devient, au Moyen-Âge, la capitale du royaume de Valence.

Avec presque 800 000 habitants, Valence est aujourd’hui la capitale de la Communauté Valencienne et d’une de ses trois provinces, la province de Valence (les deux autres sont Alicante et Castellon). La métropole de Valence, c’est à dire la ville et sa proche banlieue, compte près de 2 millions d’habitants dont près de 15% d’origine étrangère.

Dotée d’un patrimoine architectural et historique remarquable, la ville est notamment connue pour ses monuments imposants et modernes qui forment La Cité des Sciences de l’architecte Valencien et mondialement connu Santiago Calatrava. Ses cinq constructions résolument futuristes sont des “must go” et s’articulent autour du Musée des Sciences, de l’Opéra, de l’Hémisféric, de l’Agora, de l’Océanografic et enfin de l’Umbracle (une sorte de jardin ombragé). De l’autre côté, à l’opposé, dans la partie ouest de Valencia, se trouve le fameux Bioparc, superbe zoo de 8 hectares sur lesques sont reconstitués les habitats naturels des girafes, éléphants et autres chimpanzés.

La ville était traversée par le fleuve Túria, dont les eaux ont été détournées dans les années 1960 à la suite de la tristement fameuse inondation du 13 octobre 1957. Son ancien lit est aujourd’hui reconverti en espaces verts, les jardins du Túria (ou “el Rio”) soit 8 km de promenade pour les familles, joggers, cyclistes, skate-boarders et autres sportifs…

Valence est également renommée pour ses fameuses fêtes des fallas, aussi incroyables qu’uniques! Elles ont lieu chaque année du 15 au 19 mars, rassemblent des centaines de milliers de visiteurs et mobilisent toute l’année bon nombre de Valenciens en vue de ses préparatifs. Ces fêtes sont à la fois artistiques, religieuses, gastronomiques, musicales, pyrotechniques et inter-generationelles.

Les transports publics sont bien développés et le réseau du métro compte aujourd’hui 9 lignes et continue de s’étendre. La ligne 3 relie l’aéroport situé à seulement 8 kilomètres du centre de Valence.

Sur le plan sportif, la ville compte un grand club de foot qui remporta la coupe de l’UEFA en 2004 aux dépens de l’Olympique de Marseille. Pendant les années fastes sur le plan économique, Valence accueille la 32e Coupe de l’America (juin 2007) puis la 33e Coupe de l’America en février 2010. La course automobile n’est pas en reste puisqu’en août 2008, 2009 et 2010, le circuit urbain de Valence figure pour la première fois au calendrier du Championnat du monde de Formule 1 en accueillant le Grand Prix d’Europe. Tous ces évènements ont contribué à faire connaitre Valencia sur le plan international et beaucoup de familles expatriées pour l’organisation de ces compétitions ont decidé d’y rester.

Actuellement, Valence est le troisième centre économique du pays, grâce à son industrie (automobile, chimie, métallurgie, meuble, agriculture, tourisme) et à ses infrastructures. Depuis la modernisation de son port dans les années 1980, l’activité portuaire est devenue très importante et, en 2015, Valence occupe la première place en Espagne en terme de trafic de conteneurs, avec 4,6 millions de conteneurs.

L’agriculture constitue une part très importante de la richesse de la Communauté Valencienne. Au sud de la ville s’étendent des rizières en bordure de l’Albufera (une grande et magnifique étendue d’eau, un autre must go!) mais ce sont surtout les cultures d’agrumes (oranges, citrons et mandarines) et les cultures maraîchères qui dominent, grâce à un bel ensoleillement, un climat doux et un système d’irrigation sophistiqué capable de récupérer les eaux de ruissellement ainsi que celles des nappes phréatiques. On trouve aussi, vers les zones intérieures, des amandiers, des caroubiers, des oliviers ainsi que des vignobles et même des cultures de kiwis!

La gastronomie valencienne s’inscrit dans ce qu’il est convenu de désigner sous le nom de régime méditerranéen. La proximité de l’Albufera, territoire abritant une importante activité de riziculture, explique la prépondérance des préparations culinaires à base de riz: la paella en est l’exemple le plus connu mais vous decouvrirez les milLE et une façons de cuisiner le riz! D’autres spécialités gastronomiques telles que l’horchata de chufa (une sorte de lait d’ amande délicieux!) et la Fideua (des pâtes préparées façon paella, divin!) ont gagné une reconnaissance au-delà des frontières espagnoles. En breuvage local, il vous faudra essayer (et l’adopter!) “el Agua de Valencia” (l’eau de Valence), un cocktail à base de cava (champagne espagnol), jus d’orange, vodka et ou Gin (prévoir peut-être une aspirine si vous dépassez une certaine quantité !)

Le climat: autre grand point fort de Valence !

Ici c’est ce qu’on appel un climat méditerranéen semi-aride. Les étés sont chauds et les hivers très doux (cet hiver 2017 a été très particulier avec un épisode de neige, un vrai manteau neigeux qui a recouvert les plages de la région! Historique et spectaculaire!).

En général, en hiver, la température ne descend habituellement pas au-dessous de 10°C (il n’est pas rare que la température atteigne 20°C en journée). Les précipitations sont rares en été, comme dans toute la Méditerranée, et un peu plus abondantes en automne ainsi qu’à la fin de l’hiver et au début du printemps. La température moyenne annuelle est de 17,8°C.

Le taux d’humidité moyen est élevé: 85 % le matin et de 55 % le soir. L’ensoleillement atteint 2 660 heures par an…

Bref, un cadre de vie méditerranéen qui a tout pour séduire !