Baisse significative du chômage à Valencia : – 8%

Baisse significative du chômage à Valencia : – 8%

Baisse significative du chômage à Valencia : – 8%

C’est une sérieuse éclaircie sur le front du chômage dans une communauté où le nombre de sans emplois reste élevé :  en 2017, le nombre de demandeurs d’emploi a diminué de 7,94% selon les toutes dernières statistiques publiées par l’Institut National de l’Emploi (INE).

Ce chiffre dit beaucoup de l’actuelle reprise économique et touristique de la région, d’autant que cette baisse est légèrement supérieure à la moyenne observée sur l’ensemble de l’Espagne.

Le nombre total de chômeurs s’établit maintenant à 385 705 personnes et le taux de chômage pour la région de Valencia est à 14,4% contre 17,2% en moyenne en Espagne.

Et les prévisions pour 2018 sont plutôt réjouissantes : pour preuve on estime à 120 000 le nombre d’emplois qui seront créé au cours des 12 prochains mois. Si ces chiffres se concrétisent, cela voudra dire que le chômage aura retrouvé enfin son niveau précédant la crise.

Concernant l’économie en général, là encore les expectatives sont encourageantes car en 2018, le niveau de richesse et d’activité économique redeviendra similaire à celui de 2008.

Selon l’étude économique menée par la banque BBVA, le produit intérieur brut par habitant retrouvera son niveau d’il y a 10 ans soit 21 800 euros par habitant (contre 21 300 en 2017).

Avec une augmentation pendant 5 années consécutives d’environ 3% le PIB de la région de Valencia devra donc atteindre les 108 milliards d’euros cette année.

L’augmentation de la consommation, le véritable boom touristique, la hausse des exportations, l’affluence d’investisseurs et la crise de la Catalogne avec la fuite de sièges sociaux ou de particuliers ont donc un impact positif sur la situation économique des 3 provinces de la Comunidad (Castellon, Valencia, Alicante).

Mais des défis de taille restent à relever : créer plus d’emplois et de meilleure qualité, améliorer la productivité des entreprises, réduire les déficits publics et ré- équilibrer les comptes, continuer la lutte contre la corruption et la fraude en tout genre… des objectifs  qui devraient constituer la feuille de route des priorités 2018  pour les responsables politiques et économiques de la région.

social position

Share this post